Qui n’a jamais rêvé d’avoir un jardin ornemental de plantes, d’arbustes ne nécessitant pratiquement aucun arrosage ? Surtout à l’Oasis, cette question m’a souvent trotté dans la tête, car en zone méditerranéenne, l’arrosage régulier est indispensable. De par mon expérience, ici l’arrosage occupe donc une bonne partie du temps consacrée à la tenue d’un jardin ornemental. La réponse à cette question m’est venue lors d’une soirée entre amis, lors justement de discussions autour du jardinage. Apparemment, il est possible de mettre en place un jardin sans arrosage. Je me suis dit que cela serait vraiment génial. Vous imaginez ??? Nous pourrions jardiner avec la sècheresse (disons un été quasiment sans pluie) et réaliser un jardin beau et original.

jardin_sec1C’est ainsi que j’ai appris que des pionniers dans le sud de la France pratiquent ce genre de jardinage. Il s’agit d’une pépinière spécialisée dans les plantes sans arrosage (en fin d’article vous trouverez leur contact). On y trouve toute sortes de plantes et arbustes dédiés à cette pratique, avec possibilité de livraison partout en France et en Europe. Je me suis procuré leur deux excellents ouvrage : « Pour un jardin sans arrosage » et « Alternatives au gazon » où vous trouverez comment certaines espèces font pour survivre lorsque l’eau est peu disponible, comment préparer le sol pour les planter, comment les entretenir et la description d’une gamme de végétaux adaptés à un jardin sans arrosage.

Au cours de leur évolution, les plantes des régions à climat méditerranéen ont développé des stratégies remarquables d’adaptation à la sécheresse. Par exemple, une des stratégies la plus simple pour échapper à la sécheresse pour certaines espèces, c’est de disparaître quand les conditions deviennent difficiles. La plante annuelle germe, pousse, fleurit et produit ses graines dans un laps de temps court. Les graines une fois disseminées regermeront à la première pluie automnale et un cycle nouveau se remet en place. D’autres développent un double système racinaire, comme la ciste qui la première année va plutôt privilégier le développement racinaire. Celles-ci vont chercher à atteindre le plus vite possible la profondeur qui va permettre à la plante de survivre le premier été. Pendant ce temps la partie aérienne se développe tout doucement. Puis après le deuxième été, la ciste développe en plus des racines en profondeur, des racines superficielles très ramifiées pour profiter de l’humidité provenant de la moindre pluie. Ces racines peuvent être longues et s’éloigner plus qu’on l’imagine du pied de la plante. Ces racines superficielles s’allongent d’autant plus que l’environnement est aride, augmentant ainsi la surface où la plante puise l’eau. Ces stratégies d’adaptation à la sécheresse sont nombreuses, en plus des deux cités ci-dessous. Il y a aussi des plantes qui réduisent leur transpiration, ou qui se cachent dans le sol, ou qui se mettent en dormance estivale, d’autres qui diminuent la surface d’exposition, ou qui captent l’humidité dans l’air, qui conservent l’eau… Comme vous voyez, quelle intelligence créative riche d’enseignement nous délivre le règne végétal.

 

jardin_sec3Trouvant ce concept de jardin sans arrosage fabuleux, je n’ai pu m’empêcher de commencer cette entreprise à l’Oasis en me procurant une fois par an quelques plantes à la dite pépinière. En effet chaque année, je me procure une demi-douzaine de plantes pour étoffer petit à petit ce jardin juste avant l’automne ( l’automne est l’idéal pour les planter). Les conseils de plantation, entre autres, doivent être bien suivi pour garantir un bon développement des plantes. Le choix des espèces à planter, le type de sol, le degré d’exposition au soleil, le niveau de sécheresse sont aussi à prendre en compte. Je ne vous en parlerai pas ici, car tout cela est très bien expliqué sur le site internet de la pépinière et aussi dans les livres indiqués ci-dessous.

 

jardin_sec2A l’Oasis, l’explosion des fleurs, des couleurs se concentre particulièrement au printemps. Puis l’été, les fleurs se font rares… et le jaune paille associé à la verdure des feuilles de chêne liège, arbousiers, cistes, pistachiers lentisques… font place. J’ai donc privilégié des plantes sans arrosage qui ont une période de floraison l’été pendant lequel en général les couleurs sont peu présentes. Et à ma grande surprise, celles-ci existent, certes peu nombreuse, mais aujourd’hui à l’Oasis, nous avons déjà quelques douzaines de plantes qui ont la particularité de fleurir en été et cela vraiment sans arrosage (Dicliptera suberecta, epilobium canum, gaura lindheimeri, bulbine frutescens, bupleureum fruticosum, salvia chamelaeagnea…). Nous rêvons ici, tout comme pour les légumes et les fruits, d’avoir des plantes fleuries toute l’année, et comme vous avez pu lire jusqu’ici, cela est possible… Le jardin sans arrosage aborde sa troisième année à l’Oasis, et s’embellit donc chaque année, où les plantes petit à petit s’élargit, grandit pour nous offrir chaque jour de beaux spectacles de couleurs, de senteurs… Alors ? ça vous tente aussi de réaliser un jardin sans arrosage ???

 

article rédigé par Jorge, cofondateur de l’Oasis des 3 chênes.

 Références : pépinière Filippi à Mèze, http://www.jardin-sec.com/

ut ante. felis neque. sem, ut mattis non