Le titre est tout trouvé pour parler de ces petites merveilles, les graines germées. Elles nous apportent un potentiel de vitalité et la joie de les voir pousser au quotidien. Dans cet article nous allons voir ensemble pourquoi, comment, quelles graines faire germer pour commencer.

Pourquoi faire germer des graines ?

« Lorsque vous mangez une graine germée, sa vie se prolonge en vous. »1. En effet, les graines germées sont classées parmi les aliments biogéniques (Edmond Bordeaux Szekely) qui génèrent la vie. Les graines germées sont des sources naturelles, abondantes et économiques de nutriments (protéines, vitamines, minéraux, oligoéléments, enzymes), d’antioxydants, de chlorophylle.

Lors de la germination, les grosses molécules sont transformées par les enzymes en éléments facilement assimilables par notre organisme : les protéines sont transformées en acides aminées, l’amidon en sucre simple, les graisses en acides gras. Les taux de vitamines, minéraux, oligoéléments augmentent considérablement. La germination multiplie environ par 8 le potentiel de la graine non germée. « Ainsi, 100g de soja vert contiennent 100 mg de vitamine C au bout de 24h de germination, et 700mg au bout de 72h. La teneur en vitamine B12 des lentilles passe de 0.43mg par kg à 2.37 mg par kg après 4 jours de germination. Dans la graine d’avoine en germination, la production de calcium augmente de 300% ! La vitamine B2 augmente de 1300%, la vitamine B6 de 500% et l’acide folique de 600 ! »4.

A noter que « la germination développe le pouvoir alcalinisant des graines et les convertit si elle étaient acides »2.

Les graines germées sont une nourriture vibrante de vie qui peut être une aide pour éloigner la maladie et prolonger la vie. Savoir faire germer est ainsi un premier pas vers un changement de vie où nous devenons autonomes et responsables de notre santé.

Tableau « Dans quelle graine trouver nos vitamines ? » extrait de « Graines germées »3

AAlfalfa, blé, brocoli, carotte, cresson, épinard, fenugrec, haricot mungo, lentilles, moutarde, navet, quinoa, tournesol, trèfle
B1Avoine, blé, brocoli, carotte, cresson, épeautre, épinard, fenugrec, haricot mungo, lentilles, millet, moutarde, navet, orge, poireau, radis, tournesol, trèfle
B2Avoine, blé, brocoli, cresson, épinard, kamut, lentilles, haricot mungo, millet, orge, poireau
B3 ou PPAvoine, blé, carotte, épeautre, épinard, fenouil, fenugrec, haricot mungo, maïs, pois secs, quinoa, radis, roquette
B12Alfalfa, blé, épeautre, haricot mungo, kamut, lentilles, orge, pois chiche, pois secs, tournesol, trèfle
CAlfalfa, brocoli, cresson, fenugrec, haricot mungo, millet, orge, tournesol, trèfle
DAlfalfa, carotte, cresson, tournesol, trèfle
EAlfalfa, amarante, avoine, blé, haricot mungo, lentilles, pois chiche, pois secs, tournesol.

Tableau « Dans quelle graine trouver nos minéraux & oligo-éléments ? » extrait de « Graines germées »3

CalciumAlfalfa, basilic, betterave rouge, blé, brocoli, cresson, épeautre, fenouil, haricot mungo, navet, quinoa, radis, roquette, tournesol, trèfle
Cuivre*Betterave rouge, bré, brocoli, épeautre, épinard, lin, poireau
Fer*Alfalfa, basilic, betterave rouge, brocoli, carotte, épeautre, épinard, fenugrec, kamut, lentilles, moutarde, navet, poireau, tournesol, trèfle
Iode*Alfalfa, basilic, betterave rouge, blé, brocoli, chicorée, épeautre, haricot mungo, kamut, lin, quinoa, radis, tournesol, trèfle
Manganèse*Alfalfa, betterave rouge, blé, céleri, épeautre, fenouil, lentilles
PotassiumBasilic, carotte, céleri, fenouil, haricot mungo, kamut, navet, radis, roquette, tournesol
PhosphoreAmarante, blé, brocoli, chicorée, cresson, fenugrec, haricot mungo, kamut, lentilles, moutarde, radis, roquette, tournesol
Sélénium*blé, épeautre, kamut, trèfle
Zinc*Carotte, lentilles, poireau

*oligo-éléments

Comment faire germer ?

Les conditions de germination

Le processus de germination est le passage de la graine à la jeune plante. Le tissu végétal contient 90% d’eau, la graine sèche entre 5 et 18%. La réhydratation ou imbibition est la première phase de la germination. En 24h, les substances inhibitrices des enzymes de croissance sont désactivées, permettant l’éclosion du germe. Elles sont néfastes pour la santé, d’où l’importance du premier rinçage.

Pour germer, la graine a besoin : d’oxygène, d’eau et de chaleur.

Température : un microclimat humide et tiède démarre la germination. La température idéale est de 19 à 24°C pour pratiquement toutes les graines. Par temps chaud, penser à les rafraichir, par temps froid, à les réchauffer.

Lumière : les graines n’ont pas besoin de lumière pour la première phase de germination. Par contre, la lumière sera indispensable pour la phase de croissance vers la jeune pousse , si l’on désire obtenir de jeunes pousses et non des graines germées. Ainsi, dans un premier temps, on fait germer dans l’obscurité en recouvrant le germoir d’un torchon puis on laisse la lumière verdir les jeunes pousses. Toujours éviter le soleil direct.

Qualité de l’eau : eau de qualité pour le trempage (non chlorée). C’est moins important pour les rinçages. Utilisez l’eau de rinçage des graines pour arroser les plantes d’appartement (riche en enzymes).

 

Le matériel pour faire germer :

Pas besoin de matériel sophistiqué pour commencer à faire germer :

  • un bol ou un saladier avec une assiette posée par-dessus conviendra pour les grosses graines que l’on fait en quantité : légumineuses, céréales, oléagineuses
  • plusieurs bocaux à large ouverture que l’on pourra fermer avec un tissu qui laisse passer l’eau et un élastique pour les autres graines : alfalfa, trèfle, radis…

Différents germoirs sont proposés à la vente :

  • germoirs à étages : bien pour la pousse en vertical (alfalfa, trèfle, poireaux…) qui laisse la plante tranquille pour pousser et ne lui met pas la tête à l’envers sans arrêt.
  • Germoirs automatiques type easygreen : parfaits pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps. Penser à le nettoyer régulièrement. Astuce pour l’easygreen : acheter un kit de nettoyage de poche à eau pour nettoyer le tuyau d’écoulement.

Dans tous les cas, bien nettoyer le germoir à l’eau vinaigrée.

 

Conseils de germination :

salade_3_betterawes1Choisir des graines de bonne qualité. Si elles sont trop vieilles, le taux de germination sera médiocre et la plupart vont pourrir et contaminer le reste du bocal de germination. Un seul usage possible dans ce cas, jeter l’ensemble des vieilles graines au jardin, de préférence à la bonne période pour les semis, çà vous donnera toujours quelques légumes.

Certaines graines ne germeront pas car elles ont été abimées, cassées lors du décorticage. C’est le cas des lentilles corail, des pois cassés, de l’orge mondé. Les légumineuses germent assez facilement et peuvent s’acheter en vrac (lentilles vertes, brunes, blondes, pois chiche). Pour les céréales, choisir les paquets « à germer ».

Commencer par des graines faciles à germer : les légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots mungo, azukis, fenugrec), les céréales (blé, avoine, orge, seigle). Vous pouvez aussi prendre l’habitude de faire tremper les oléagineuses (noix, amandes, noisettes) avant de les consommer. Ainsi, vous réveillez leur vitalité, elles sont de nouveau craquantes et retrouvent leur fraicheur. Vous pouvez aussi expérimenter quelques jeunes pousses faciles : alfalfa, trèfle, radis.

La germination des graines plus délicates : sarrasin, quinoa, poireau, mucilagineuses (basilic, cresson, roquette, moutarde, chia, perilla, lin) sera vue dans un prochain article.

Méthodologie générale qui convient à pratiquement toutes les graines :

Trempage : le soir mettre à tremper pour la nuit les graines à germer dans de l’eau non chlorée. Le lendemain matin égoutter les graines, la phase de trempage est terminée. En général une nuit de trempage convient pour la plupart des graines. Cette phase peut être écourtée pour les graines « express » : tournesol, sésame, quinoa.

Germination : matin et soir, rincer les graines et bien les égoutter. Selon le climat, la température, il peut être nécessaire de rincer une fois de plus ou une fois de moins. La germination s’apprend. On finit par connaître ses graines, leur couleur, leur odeur, et nous surveillons la pousse avec les yeux, le nez et les doigts (vérification de l’état de propreté du bocal de germination qu’il faut parfois nettoyer en cours de germination en cas de sensation un peu visqueuse). Répéter cette opération jusqu’à consommation de la graine germée. La graine est germée dès que l’on voit apparaître la future pousse. Il y a des graines qui se consomment en jeunes pousses : c’est notamment le cas de l’alfafa, ou de l’herbe de blé (uniquement le jus est consommé).

Temps de trempage et de germination des légumineuses, céréales, oléagineuses (extrait de Les graines germées de A à Z¹) :

 TrempageT° eauDurée germination, trempage inclusConservation au frigo
Céréales
Avoine, blé, kamut, épeautre4-5hTiède à chaude36 à 48h1 à 2j
Orge, seigle5-6hTiède à chaude36 à 48h1 à 2j
Riz complet6-8hTiède à chaude5 à 7j1 à 2j
Légumineuses
Lentilles5-6hChaude1-3j4-5j
Pois chiche8-12hChaude2j1-3j
Haricot mungo3-4hTiède à chaude1-3j2-3j
Haricot azuki8-10hChaude5-6j2-3j
Fenugrec3-4hTiède à chaude1-3j4-5j
Oléagineuses
Amandes, noisettes6-8hTiède à chaude8h1j eau froide
Courge, tournesol 3-4hTiède à chaude4 à 12h1 à 2j

Les erreurs les plus courantes :

  • Les poils sur les racines de radis. Si l’on y regarde de plus près, ce sont des radicelles. Le radis fait une racine principale puis des petites racines secondaires, les radicelles, qui se dressent lorsque la graine germée a soif ou en cas de manque d’air ou d’excès de chaleur.
  • Les jeunes pousses qui tournent. C’est le cas de l’alfalfa et du trèfle, notamment en été par temps orageux. Les jeunes pousses sont jolies à midi et lorsque vous rentrez le soir, elles sentent mauvais, ont rendu de l’eau et sont bonnes à jeter. Pour éviter cet écueil, les jeunes poussent doivent avoir de l’air et ne pas être trop nombreuses et compactées dans un bocal bien rempli. L’idéal est une pousse à la verticale et à l’abri du soleil direct.
  • Les graines qui puent (haricots mungo). Parfois dans le lot de graines qui germent il y a 3 ou 4 haricots mungo qui ne germent pas et pourrissent. S’il y en a relativement peu, les enlever, bien rincer les autres graines avec de l’eau légèrement vinaigrée. Vérifier qu’il n’y a plus d’odeur désagréable. S’il y a trop de mauvais haricots, les graines à germer ne sont plus bonnes (date de péremption passée ou capacité germinative médiocre) et il faut alors jeter le tout (les graines à germer et les graines germées ratées). Etre attentif pour ce type de graines (mungo, azukis, pois chiche) et retirer à chaque lavage les graines cassées qui ne vont pas germer, mais pourrir et risquer de contaminer l’ensemble du lot. Dans tous les cas, ne jamais consommer de graines germées ou de jeunes pousses qui sentent mauvais ! PS : Attention aux dents avec les graines de fenugrec non germées.

 

Un dernier mot pour terminer cet article. Peut-être consommer une graine germée peut vous sembler aller contre nature et vous préféreriez laisser à la plante l’opportunité de réaliser son cycle de vie complet ? dans ce cas, allez chez un ami jardinier l’aider à récolter à la fin de l’été quelques graines à germer … et percevez l’abondante générosité de la Nature qui à partir d’une petite dizaine de graines vous offre au cycle suivant des centaines voire des milliers de graines prêtes à germer. Alors vive la vie et vive les graines germées !

Bibliographie. Pour aller plus loin …

[1] « Les graines germées de A à Z » de Carole Dougoud Chavannes, Editions Jouvence (2009)

[2] « Vitalité & Graines germées » de Ludmilla de Bardo, O’active Editions (2011).

[3] « Graines germées » de Chantal et Lionel Clergeaud, Editions Dangles (2008)

[4] « Graines germées, une explosion d’énergie vivante » de Catherine Oudot, Anagramme éditions (2009)