Avant l’hiver, nous procédons à une isolation des combles. Comme le bâtiment sera sans doute réaménagé dans les années qui viennent, l’idée est de faire efficace, à moindre coût, réutilisable.

La solution est toute trouvée, acheter des ballots de foin au voisin. Une visite dans le champ pour mesurer les ballots, petit calcul du nombre de ballots nécessaires, 4 aller-retour pour aller chercher les ballots. A cette occasion, Eduardo nous montrera comment on fait des noeuds qui serrent bien pour attacher tout çà…

Ensuite, nous montons les ballots à l’étage, sur la dalle; les moyens sont rustiques : nos bras, une échelle, une planche sur l’échelle pour aider à faire coulisser, deux crochets d’escalade pour attacher les ficelles du ballot à une sangle principale. On s’aperçoit vite que le masque à poussière est nécessaire, les vêtements de travail aussi, la paille ça rentre, çà pique, çà fait éternuer…

Pour l’instant, le foin va nous servir à nous isoler pour l’hiver. Plus tard nous pourrons le réutiliser pour faire du paillage au jardin.

En tout, cela nous aura coûté :

  • une journée 1/2 pour faire les 4 aller-retours (nous arrivons à mettre 23 puis 27 puis 30 et 30 ballots dans le pick-up en 4 couches soit 110 ballots au total),
  • relativement peu de gazole vu que le trajet est de 2kms aller,
  • une grosse demi-journée pour monter les ballots à l’étage,
  • deux euros par ballots;

Nous avons utilisé 63 ballots de 110 x 35 x 45cm pour isoler la dalle de 5m60 X 6m60.

Conclusion : une isolation à moindre coût, avec des matériaux locaux et rapide à mettre en œuvre !

 

 

 

mi, in felis risus massa ut neque. Donec Lorem