J’ai réalisé une variation de la recette inspirée « OM-Burger » de Crudessence*, un chapati au sarrasin (incroyablement bon), un montage avec un burger (là je souhaitais créer une recette avec les azukis que je n’utilise pas beaucoup, voir du coup la recette de l’Oasis-Burger ci-dessous), une sauce type fromage de cajou (ce qui fait que l’ensemble ne sera pas optimum pour les combinaisons alimentaires : mélange féculents = azukis germés et protéines = noix de cajou) et puis tout ce qu’on a envie ajouter dans un burger : salade, tranches de tomates, cornichons maison, oignon, grains de maïs, moutarde…

Suivant le repas, on n’a pas forcement le temps de déshydrater le burger, cela ressemble plus du coup à du pain et un montage saucé.

Pour manger, c’est plus pratique de garder une jolie feuille de salade un peu large à mettre par-dessus pour tenir l’ensemble. Et sinon, la recette composée avec l’Oasis-burger  et bien c’est super bon !

Les ingrédients du Burger de l’Oasis :

 

  • Une tasse de haricots azuki germés (attention aux haricots cassés à retirer de suite, çà pourrit l’ensemble de la préparation ! Çà m’est arrivé, j’ai trié un par un les azukis, jetés les 3 ou 4 mous qui sentent mauvais puis lavé l’ensemble des jolis avec de l’eau citronnée)
  • Deux poivrons italiens allongés (l’équivalent d’un demi poivron rouge)
  • Un demi oignon
  • Deux gousses d’ail
  • Une tasse de courgette et courge jaune non mature du jardin
  • ¾ de tasse de graines de lin moulues
  • ¾ de tasse de noix de Grenoble trempées
  • Une pincée de piment malaguete en poudre (voir ici comment réaliser son piment en poudre maison)
  • 2 cac de coriandre en graines moulues
  • Un mini bouquet de coriandre en frais
  • 1 cas de cumin
  • sel ou tamari
  • 1 à 2 cas de levure maltée

 Préparation :

Passer au broyeur les haricots, les poivrons, l’oignon, l’ail, la courge et la courgette, les noix.

Ajouter au mélange le lin broyé,, la coriandre finement ciselée, le cumin, le tamari et la levure maltée. Bien mélanger l’ensemble. Répartir la pâte en cercles de la taille d’un burger (environ 8-10 cm de diamètre, 8-10 mm d’épaisseur) sur une feuille téflex, laisser deshydrater au soleil, les retourner après quelques heures (lorsqu’ils sont secs et se décollent facilement de la feuille) et retirer la feuille téflex. Laisser sécher l’autre face quelques heures supplémentaires.

A noter que la déshydratation au soleil est plus aléatoire mais s’il fait beau et que ce n’est pas encore parfaitement près le soir, vous les rentrez et le lendemain vous pouvez poursuivre la déshydratation. Il faudra juste être vigilant que cela ne fermente pas, donc l’idéal avec le soleil est de faire vos préparations dès le lever pour les mettre à sécher rapidement.

 *Je vous conseille le livre de Crudessence, de magnifiques photos, professionnel et recettes savoureuses. C’est de la haute cuisine, par contre il s’éloigne parfois des combinaisons alimentaires idéales en l’Alimentation Vivante (combiner par exemple différentes sorte de noix, noix et huile, çà c’est un peu exagéré), mais ceci dit, si l’on mange végétalien, vivant, c’est déjà très bien alors pourquoi pas se faire plaisir de temps en temps avec des recettes un peu plus élaborées et légèrement plus lourdes ? Après c’est à vous de voir si vous les digérez bien ou pas.

vel, ultricies pulvinar leo. at velit, sem, risus. amet, Curabitur